Texte synodal 2015 - Adopté à 92 voix pour, 1 voix contre

 Dans une société confrontée à de nombreux défis, le Synode régional de l'Église Protestante Unie de France en sud-ouest, réuni à Bergerac les 13, 14 et 15 novembre 2015, appelle et encourage les communautés locales à être des témoins joyeux de l'Évangile.

- En se mettant à l'écoute de Dieu, dans la prière, la lecture et la méditation de l'Écriture,

- En étant des lieux de ressourcement donnés par Dieu et ainsi précédant toujours les croyants qui les constituent,

les communautés pourront :

1.      accueillir l'autre tel qu'il est parce que Dieu nous a accueillis inconditionnellement et qu'il nous invite à faire de mime, l'accueil étant sans cesse à renouveler.

2.      écouter les personnes qui frappent à la porte de nos Églises et celles qui sollicitent un acte pastoral, et s'interroger :

- jusqu'où se déplacer et déplacer ces personnes (refus d'être des prestataires dc service):

- sur la participation active des membres de la communauté dans la préparation et la célébration des actes « d'Église », pour qu'ils ne soient pas seulement des actes « pastoraux » : prière, écoute de la Parole, témoignage de couples devant des futurs mariés, d'un membre de l'Église pour un baptême... :

- sur les moyens à mettre en œuvre pour suivre ces personnes ou familles (invitation personnalisée à un culte particulier, carte d'anniversaire du baptême, invitation des familles endeuillées à une rencontre annuelle...) ;

- sur la pédagogie du don à adopter pour ces personnes en particulier et pour l'ensemble dc la communauté.

3.      dialoguer, de manière ouverte et fraternelle mais sans naïveté :

- avec les autres communautés religieuses, résistant ainsi aux discours qui mènent à la peur de l'autre et au repli sur soi, et contribuer à une vie apaisée et respectueuse de la société française, sans rien concéder aux extrémismes violents de tous bords. Elles donneront confiance à leurs membres pour ce dialogue (par la formation, en multipliant les rencontres : jumelage, moments conviviaux...)...

- avec les autorités politiques : essayer de sortir des ornières d'une laïcité mal-comprise, en osant, par exemple, créer ou maintenir une présence ouvertement chrétienne dans les quartiers en voie de paupérisation; en investissant les fêtes de la cité ou en faisant entendre leur voix dans les débats sur la bioéthique, l'écologie, le trans-humanisme...

- avec la société civile avec laquelle ces mêmes débats pourront lire menés dans le cadre de l'espace public.

4.      oser reformuler leur foi au Christ :

- en abandonnant le « patois de Canaan » pour trouver un langage qui parle à nos contemporains;

- en invitant chaque membre à habiter les mots de son témoignage ;

- en revisitant les textes liturgiques, les cantiques et la musique...

         5.    réinventer sans cesse la catéchèse :

en donnant à nos enfants le plaisir d'y participer (offrir un lieu chaleureux, une pédagogie ludique et créative...

- en osant franchir les barrières (proposer un parcours découverte aux enfants d'un quartier, d'un village...

- en renouvelant les journées inter-générationnelles :

- en veillant à ce que l'ensemble de l’Église, et particulièrement le CP soit impliqué...

6.      utiliser solument les nous les nouvelles techniques de communication, tout en restant

vigilantes à la maitrise de l'outil informatique et de ses codes (l’outil est fait pour l'homme et non l'homme pour l'outil !) et

- réfléchir à la différence entre communautés numérique et réelle ;

- soigner leur visibilité sur internet ;

- s’engager dans les réseaux sociaux pour accueillir le proche et le lointain abolissant ainsi les frontières habituelles ;

- explorer les diverses opportunités qu’offrent ces techniques pour renouveler :

Ø  la catéchèse

Ø  le culte (visuel ….)

Ø  les nouvelles possibilités de desserte de la communauté

Ø  le financement de leurs projets et de leur vie communautaire (appel à des experts en communication …)

tout en sachant que le temps numérique, par son instantanéité, ne correspond pas toujours au temps communautaire.

Ces pistes ne sont pas exhaustives mais elles ne sont pas non plus impératives. Chaque communauté est appelés à s'en saisir à sa mesure et avec la force que Dieu lui donne.


Synode régional Bergerac 13- 15 novembre 2015

 

Nous nous pencherons ensemble lors du prochain synode sur la vie régionale : quels horizons, quels défis pour demain ? L’un des enjeux parait être celui de la communauté, qu’est-ce que faire communauté ? Faut-il aller jusqu’à une communauté virtuelle (sur le net) qui ensuite rejoint celle de « chair et d’os » ?…  Nous résumons toutes ces problématiques dans l’intitulé du synode : « Quelles communautés ? Quels Horizons ? Quelles frontières ? »

 

 Nous avons deux demandes à formuler

  1. Pour entrer dans ce synode et le préparer, nous vous invitons à lire en Conseil Presbytéral  les pages 24 et 25 du hors-série "un regard engagé" et de répondre aux questions qui suivent les 3 courts articles. http://bo.eglise-protestante-unie.fr/prod/file/epudf/upload/region-9/la communaute.pdf

 

  1. Pour alimenter notre discussion, nous souhaiterions connaitre les nouvelles demandes que vous recevez en tant qu’Association Cultuelle et Pasteur et auxquelles il n’est pas évident de répondre. Vos réponses serviront « de matière » pour enrichir la discussion synodale et le débat dans chaque communauté d’Eglise.



Vous trouverez l'actualité des mises à jour dans la rubrique "Actualités"

Dernière mise à jour le 27 septembre 2018